article broderie-min

Pour décorer vos tissus, vous aurez besoin de maitriser quelques points de broderie à la main ou à la machine. Un point de broderie sert essentiellement à ajouter un motif plat ou en relief sur un tissu. L’histoire de la broderie recense plusieurs points de broderie anciens et nouveaux dont voici quelques-uns.

Le point de croix

Le point de croix est la forme la plus courante du point compté et se présente sous forme de « X ». Son origine remonte dans l’Asie centrale à 850 apr. J.-C. où il est présent sur les costumes traditionnels. Le point de croix connait une forte évolution au moyen-âge où les châtelaines s’inspiraient des tapis d’Orient que ramenaient leurs maris des croisades. À l’époque, c’est un point de broderie pour bordure ornementale présent sur les ourlets et les manches de vêtements. On distingue le point de croix isolé, le point de croix double, le demi-point de croix et tous s’exécutent de la gauche vers la droite et du bas vers le haut.

Le point suisse

Le point suisse a la particularité de s’utiliser essentiellement sur le tissu vichy, lin ou le coton. Son histoire n’est pas très ancienne et remonterait à l’époque de la colonisation aux USA où les colons l’ont importé. Le point suisse est lié au point de croix, car ils ont la même base et sont surtout utilisés pour les bordures.

La broderie glazig

La broderie glazig, bien qu’ancienne a été remis au goût du jour avec Pascal Jaouen. Elle est originaire de la Basse-Bretagne et se caractérise par des couleurs vives. Les points de broderie utilisés ici sont le point de chaînette avec ses variantes, le point de feston, le point de tige broderie, le passé plat. Elle était surtout utilisée sur les costumes traditionnels hommes de la région de Quimper vers la fin du XIXe siècle.

La broderie anglaise

La broderie anglaise trouve ses origines en Écosse vers 1770 et en Irlande. Elle a la particularité d’être intemporelle, douce et romantique à la fois. Elle se retrouve sur de nombreux vêtements féminins notamment les chemisiers, la lingerie. La broderie anglaise se fait avec le point de cordonnet très serré.

La broderie diamant

La broderie diamant ou diamond painting, très présente en Asie et en Russie possède un rendu très coloré. Elle nécessite beaucoup de temps et de patience pour sa confection, mais offre un résultat très spectaculaire (image nette en comme 3D). Elle utilise le même principe que la broderie mosaïque, mais ici on assemble le strass un par un.

La broderie hardanger

La broderie hardanger est née dans la broderie ajourée dont l’origine remonte au VIIe siècle en Perse. Elle se découvre en Europe, particulièrement à Venise et en Norvège notamment dans la région du Hardanger où les paysannes se l’approprient et la modifient légèrement. Il s’agit d’une broderie rurale qui se fait sur une toile de lin blanche avec du fil blanc.

La broderie Richelieu

Originaire de Venise, la broderie Richelieu a été introduite en France par le Cardinal Richelieu sous le règne de Louis XIII. Pour sa réalisation, on utilise des motifs qu’on cerne avec un point de feston et qu’on relie ensuite avec des brides ou barrettes que l’on orne de picots.